Document sans titre

Anatomie

La racine

C'est le plus souvent un organe souterrain ayant pour rôle principal d'absorber l'eau et les sels minéraux indispensables à la plante et de fixer celle-ci dans le sol. La racine peut avoir également un rôle de réserve. L'ensemble des racines d'une pante constitue son système radicalaire


On peut définir 4 parties dans une racine :

La zone subéreuse : correspond à la partie la plus âgée de la racine; elle porte les racines secondaires ou radicelles.

La zone pilifère  : émet des poils absorbants. Ce sont eux qui permettent l'absorption de l'eau et des sels minéraux.

La zone d'accroissement  : située derrière la coiffe, elle est responsable de la multiplication cellulaire.

La coiffe  : termine et protège la racine. C'est elle qui permet la pénétration dans le sol.


On distingue plusieurs types de racines selon l'écologie de la plante :

Pivotante  : La racine principale se développe plus que les autres et devient un organe de de réserve. La racine va chercher l'eau en profondeur. Ce sont principalement les arbres et les plantes de régions sèches qui possèdent ce système.

Fasciculée : les racines courent sous la surface du sol. Les racines secondaires connaissent un développement égal ou supérieur à celui de la racine principale, la plante forme alors une touffe.

Traçante : racine qui s'étend horizontalement, elle peut donner des tiges adventives ou drageons.

Adventive : racine prenant naissance sur une tige (souterraine ou aérienne) tel que les stolons du fraisier. Sert souvent à la multiplication végétative, au bouturage des plantes.

Certaines racines assurent des fonctions spéciales : les racines tabulaires de Ficus elastica "respire" au moyen de pneumatophores et les racines tuberculeuses des dahlias sont très riches en substance de réserve.

 

Tige d'EUPHORBIA mili La tige Tige de CHAMAECEREUS silvestrii

Le collet correspond à la transition tige - racine.
La tige est un organe, le plus souvent aérien, servant de relais entre les racines et les feuilles dans l'échange de substances chimiques.
La tige correspond à une alternance de nœuds et d'entre-nœuds, les nœuds étant le point de départ d'organes latéraux tels que les rameaux et les feuilles.
La tige peut être souterraine (tubercule, rhizome),dans ce cas les feuilles sont réduites à l'état d'écailles et la tige sert d'organe de réserve.

La tige peut être : Dressée, Montante, Couchée ou rampante, Volubile ( entoure un support.), ou grimpante (se fixe sur un support par des crampons qui sont des racines adventives ou par des vrilles, qui sont des feuilles transformées)

La position des rameaux sur la tige détermine le port de la plante. On distingue :

Le port arborescent :

Acrotonie  : le tronc est formé par le bourgeon terminal.
Hypotonie : Les bourgeons les plus gros sont dirigés vers le bas et donnent les plus longs rameaux.

Ce port concerne les arbres, arbustes, arbrisseaux et sous-arbrisseaux (petites plantes ligneuses comme le thym)

Le port buissonnant :

Basitonie : Il y a développement de plusieurs bourgeons dès le collet (base de la tige).
Epitonie : Les bourgeons les plus gros sont dirigés vers le haut.

Ce port concerne les buissons (ronces par exemple)

Feuille d'EUPHORBIA mili La feuille

C'est un organe aérien très important dans la nutrition de la plante. C'est en effet le lieu de la photosynthèse qui aboutit à des composés organiques (Sucres, protéines) utilisés par le végétal pour alimenter ses cellules.

La feuille est généralement composée de 2 parties :

- Le limbe, qui contient les cellules chlorophylliennes responsables de la photosynthèse,

- Le pétiole, passage des vaisseaux conducteurs de sève de la tige vers le limbe.

NB : Les tiges des plantes herbacées contiennent souvent des cellules chlorophylliennes.

Des stipules, sortes de minuscules feuilles, peuvent être présent, par paire, à la base du pétiole sur la tige.

La position des feuilles sur la tige est un critère important dans la détermination des plantes, c'est généralement une caractéristique d'un Genre :
Alterne (ex : Prunier)

Opposée (ex :Pervenche)

Verticillée (ex : Gaillet)


Une feuille sans pétiole est dite sessile.

Partenaires